Prenez-vous soin de vos psoas?  Les connaissez-vous seulement? En fait, peu de gens savent ce que c’est et pourtant, beaucoup expérimentent la douleur qu’ils causent lorsqu’ils sont tendus et dysfonctionnels.

Mais où se cachent les psoas?

Les psoas sont des muscles puissants et profonds qui relient la colonne vertébrale aux jambes. Ce sont d’ailleurs les seuls à relier le haut du corps avec le bas.  Ils prennent leur origine sur les vertèbres lombaires, traversent l’abdomen et se terminent sur la tête du fémur.  Ils contribuent à la fois à se tenir debout en assurant l’équilibre du tronc et à marcher en permettant la flexion de la cuisse.

Pourquoi je devrais en prendre soin?

Un psoas trop court exerce une importante tension sur le bas du dos, ce qui peut entraîner des douleurs.  Il est Psoas dysfonctionneld’ailleurs la cause de 50% des lombalgies.   Son manque d’étirements peut mener  à se voûter et à marcher comme une personne âgée.

Le dysfonctionnement d’un des psoas peut aussi entraîner des inégalités au niveau de la longueur des jambes, des douleurs aux hanches, aux genoux et à l’articulation sacro-iliaque.   Il peut même causer des douleurs abdominales basses, l’indigestion ou encore des douleurs menstruelles.

Le  muscle de l’âme

On appelle également le psoas le « muscle de l’âme » et il pourrait avoir un impact sur l’anxiété et la peur.

« Le psoas incarne littéralement notre profonde envie de survie et, plus profondément, notre désir élémentaire de nous épanouir», explique Liz Koch, auteur de « The Psoas Book ».

Il existerait un lien direct entre le psoas et le fonctionnement de notre système nerveux sympathique.  Ce dernier est responsable de stimuler nos réactions de fuite et de combat et assure notre instinct de survie. Le système nerveux sympathique s’étend le long de la colonne vertébrale jusqu’aux vertèbres lombaires, où s’attache le psoas.  Le psoas aurait donc un impact sur nos réactions face aux événements stressants.  C’est d’ailleurs un muscle essentiel à la course (fuite) et c’est lui qui nous fait nous recroqueviller en situation de peur.

Psoas raccourciPrendre soin de ses psoas

En faut-il plus pour vous convaincre de l’importance de prendre soin de vos psoas?  Pourtant, la plupart des gens les malmène.  En effet,  la majorité des postures que l’on adopte au cours d’une journée, que ce soit assis devant l’écran ou au volant de la voiture, les maintiennent rétrécis sans aucun étirement ce qui tend, à la longue, à les raidir.  Il est donc essentiel de les étirer.

Comment étirer un psoasÉtirement du psoas

  1. Posez un genou au sol. L’autre  jambe est fléchie devant vous genou à 90°.
  2. Faites glisser la jambe vers l’arrière, la plante du pied vers le haut.
  3. Appuyez-vous sur votre cuisse.
  4. Effectuez une descente  des hanches vers l’avant, tout en veillant à maintenir le dos droit. Le genou droit doit rester à environ 90°.
  5. L’étirement se ressent au niveau de l’aine.
  6. Pour augmenter l’étirement, reculez simplement le genou qui est au sol.

Maintenez l’étirement de 40 secondes à 1 minute pour chaque jambe.  À répéter le plus souvent possible!  Rappelez-vous toutefois que vous ne devez pas ressentir de douleur, notamment au dos.  Assurez-vous de toujours maintenir une position confortable et ergonomique tout au long de l’exercice.

Prenez soin de vos psoas, ils sauront vous le rendre!

4 réponses pour “Vos psoas seraient-ils responsables de vos maux de dos?”

  • Un article très intéressant, je découvre le psoas et je me demande…
    Est-il possible que sa contraction provoque des symptômes doubles comme une sciatique et un lumbago en même temps? Je pose la question parce que cette situation m’a paralysée pendant plusieurs semaines et à l’époque on m’avait trouvé un disque un peu sorti mais rien qui ne devait provoquer ces douleurs profondes et persistantes.
    Finalement c’est la décompression neuro-vertébrale qui m’a fait le plus grand bien et permis de marcher à nouveau, mais votre article soulève la question…
    Merci beaucoup pour ces explications!

    • Les lombalgies peuvent avoir plusieurs causes. Outre le rétrécissement du psoas, ce peut être également un manque de mobilité de l’articulation sacro-iliaque, ce qui peut entraîner une sciatalgie. Tous ces problèmes peuvent causer des douleurs lombaires. Parfois un traitement de thérapie manuelle telle la massothérapie ou l’ostéopathie, peut suffire. Mais seul un médecin peut poser un diagnostic. Je suis bien heureuse pour vous que vous ayez pu régler votre problème car les douleurs lombaires sont très handicapantes. Merci d’être passée sur mon blog.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *